Le vieux panier qui traînait dans mon garage s'est offert une deuxième jeunesse.

Panier Panier_broderie_1

Le voici transformé en panier à broderie.

Partie pour broder le tour de panier dans son ensemble, je me suis ravisée. Certes, cela aurait été plus long à réaliser  mais ce n'est pas l'ampleur de la tâche qui m'a fait capituler. Non, un souci avec ma main et mon bras droit (d'après les radios ce serait du à l'état de mes cervicales) m'oblige à réduire pratiquement à néant mes activités de broderie et de tricot.

Main_juil_2009

 

Pas facile (mais pas impossible) en effet de broder avec l'index et le majeur joints (afin d'éviter les torsions au niveau de l'articulation qui me fait souffrir) et carrément impossible de tricoter.

Bref, pour en revenir au panier, j'ai donc remplacé l'autre partie qui devait être brodée par une bande de tissu identique à celui de l'intérieur.

Panier_broderie_termin__4Panier_broderie_termin__1

Panier_broderie_termin__3Panier_broderie_termin__2

Ma dextérité en prenant un coup, j'ai du me contraindre à baisser mon niveau d'exigence et accepter que mes coutures ne filent pas aussi droit et ne soient pas aussi régulières que je l'aurais souhaité. L'expression avoir 2 mains gauche prend tout son sens chez moi en ce moment.

Le fait de lâcher un peu de lest a quand même un bon côté, il m'a permis de me faire plaisir en terminant ce projet.
Et puis, vu de loin, il a plutôt fière allure ce vieux panier, non ?

 Panier_broderie_2

A présent je travaille à dose plus qu'homéopathique sur un nouveau projet :

Pour la deuxième fois, je participe à une opération organisée par ma mercière : broder un sapin qui sera, avec beaucoup d'autres, vendu en fin d'année au profit "Des enfants de Tchernobyl". Je mets même au point une petite grille tout spécialement pour l'occasion, je vous l'offrirai une fois que cette broderie sera terminée. Pour l'instant : rien à voir...

Pause tricot forcée, mon châle Kewat, qui n'attend pourtant plus que quelques répétitions du  motif pour  être terminé, patientera encore jusqu'à ce que mon bras supporte à nouveau ma gymnastique préférée...Inutile de vous préciser que cette situation m'énerve. Rien qu'à l'idée de ne pas pouvoir toucher les aiguilles alors que mes deux semaines de vacances approchent et que j'ai tant de projets en tête... booouuuuuh, je préfère ne pas y penser.

J'essaie cependant de positiver, après tout ce n'est pas la fin du monde non plus. Cela me permettra peut-être de me reposer plus que d'ordinaire et ça ne me fera pas de mal, les vacances sont aussi faites pour ça !

A très bientôt et très bonnes vacances si vous êtes concernées.